Enseigner les mathématiques !

Mais ça ressemblera à quoi dans 100 ans ?

😱

D’après vous, est-ce les mathématiques seront réellement enseignés de la même manière dans un siècle ? Mais alors, comment les mathématiques que nous enseignons aux élèves aujourd’hui devraient-elles évoluer dans le temps ? Les élèves devront-ils apprendre les mêmes choses en 2020 qu’en 2070 ou 2120 ? Et en 2520 ?

La matière qu’on appelle aujourd’hui « Les Mathématiques » se nommeront-t-elles toujours de cette manière. Je crois que la façon dont une personne réagira à ces questions dépendra en grande partie de sa perception de l’objectif des mathématiques.

En fait, il y a deux façons de voir les choses :

1 – Compétences de bases

Professeur qui veux enseigner les mathématiques et qui écrit sur un vieux tableau vert.

Si l’objectif des mathématiques est de donner aux élèves des compétences de base ! Cela peut amener les dirigeant de l’Éducation Nationale à penser que les compétences de base des mathématiques restent les mêmes. Cela implique alors que nous enseignerons toujours à peu près les mêmes mathématiques dans plusieurs siècles.

2 – Compétences adaptées au monde moderne

Si l’objectif des mathématiques est plutôt de transmettre aux élèves les compétences dont ils ont besoin pour être des membres productifs de la société ! Cela pourrait amener le gouvernement à croire que ce que nous enseignons devra nécessairement évoluer avec le temps. Après tout ! Les compétences professionnelles dont les gens avaient besoin en 1920 diffèrent de celles dont ils avaient besoin en 1970. Elles diffèrent encore de celles dont ils auront besoin en 2030.

De plus, notre société, ainsi que les technologies qui façonnent notre monde moderne évoluent de plus en plus rapidement. Il serait donc imprudent d’apprendre à nos enfants avec des méthodes qui datent de l’ancienne Égypte ! Alors que nous sommes sur le point de posséder des voitures autonomes ! Des robots ménagers dotés d’intelligence artificielles ou même de smartphone à hologrammes !

Sans parler des écrans haptiques qui vont bientôt faire surface sur nos tablettes et smartphones.

Enseigner les mathématiques demandra des compétence en informatiques encore pleins d’autres domaines.

3 – Exemples à prendre en considération

À titre d’exemple, en 1920, le calcul de la taxe de vente devait être un fardeau sans que les calculatrices rapides soient aussi courantes qu’aujourd’hui. Les employés devaient savoir comment multiplier les décimales de manière efficace et précise. Car il n’y avait pas d’autres solutions viables !

Mais en 1970, avec la commercialisation en masse des calculatrices, les employés ont pu utiliser cet outil pour calculer la taxe de vente. Et passer leur temps à étudier différents problèmes qui étaient si compliqués qu’ils étaient auparavant irréalistes.

Prenons par exemple l’histoire de Lewis Fry Richardson. Dans les années 1920, il a créé une formule permettant de prédire le temps qu’il fera six heures à l’avance. Le problème était qu’il devait faire tellement de calculs qu’il « avait besoin de six semaines pour produire une prévision du temps pour les six heures suivantes. Et même alors, elle n’était pas très précise ». Ainsi, dans les années 1970, alors que les calculatrices et les ordinateurs se banalisaient, on passait moins de temps à calculer les chiffres et plus de temps à élaborer de meilleurs algorithmes pour prédire le temps qu’il ferait. C’est alors que les présentateurs météo devinrent des célébrités à travers les premiers écrans de télévisions en noir et blanc.

Aujourd’hui, en 2020, nous disposons d’une nouvelle vague de technologies. Des applications qui peuvent résoudre instantanément des problèmes mathématiques pour nous. C’est étonnant pour moi, car l’idée qu’une telle chose puisse un jour exister était inimaginable quand j’étais enfant ! Et cela devrait vous faire rêver !

Je suis même certain que vous vous posez la même question que moi ! Quelles innovations actuellement inimaginables attendent les générations futures. En tournant sept fois la langue dans sa bouche, nous devrions répondre que… Puisque la société évolue de plus en plus vite, plus allons essayer de prédire l’avenir dans un futur lointain et plus nous allons nous tromper. Même les plus grands spécialistes se trompent aujourd’hui lorsqu’ils tentent de prédire l’avenir.

Une seule chose dont on est sûr : Enseigner les mathématiques dans 100 ans sera devenu probablement une activité complexe.

4 – Conclusion

Il est frustrant de voir qu’on consacre autant d’énergie à des compétences que les étudiants utiliseront rarement en raison de la technologie qu’ils ont dans leurs poches. En même temps, il y a tellement de mathématiques que les calculatrices ne peuvent pas faire ! Et les étudiants ont très peu de pratique avec elles. Je pense que lorsque nous forgerons nos nouvelles méthodes d’apprentissage des mathématiques, nous devrons faire attention à bien séparer les méthodes encore utiles de celle devenues obsolètes avec la société moderne. Il sera crucial de former les élèves à devenir des membres productifs de la nouvelle société ! Et non d’une société de l’ancienne Égypte.

Qu’en pensez-vous ?

En quoi ai-je tort ?

Sur quoi êtes-vous d’accord avec moi ?

Sera-t-il plus difficile d’enseigner les mathématiques dans 100 ans ou plus simple ?

Si vous avez encore de nombreuses peurs de rater votre Brevet, vous pouvez toujours accéder aux différents « Packs de révision » qui vont vous permettre de vous perfectionner à l’épreuve de Mathématiques du Brevet :

Vous pouvez vous spécialiser encore plus dans chacun des domaines qui sont :

L’Algèbre

L’Arithmétique

La Maitrise des tableurs Excel

Les différentes vidéos contenues en ligne vous permettent de réviser quand vous le souhaitez à vie et partout dans le monde du moment que vous disposez d’une connexion internet.

Articles récents

Note : 4.5 sur 5.