Un micro vintage sous les projecteurs de la scène. Une mention est écrit : "La musique nous fait rêver". 
Le logo examen malin a été ajouter sur l'image vectorielle.

La musique est un art qui a traversé des siècles de cultures et mais c’est surtout l’art qui a réussi à le faire sans prendre une ride. C’est également un art qui a été pratiqué dans des civilisations bien plus ancien que nous l’imaginons. Et pourtant elle fait encore aujourd’hui partie du Top 10 des choses les plus partagé sur Facebook.


Et ne parlons même pas de YouTube !


Vous découvrirez dans cet article si la musique est réellement bénéfique pour nous et dans quelles circonstances nous pouvons tirer parties au maximum de ses bénéfices. 

1 – Est-il possible de concilier musique et travail ?

D’après vous est-ce une bonne idée de travailler en écoutant de la musique ? Et bien je vais tout simplement vous dire que ça dépend !


Merci d’avoir lu cet article !


Non ! Ne partez pas ! Je plaisante bien sûr !

Nous allons tout de même développer dans quelles circonstances la musique peut-elle être bénéfique pour travail.

Un garçon est une fille travaillent tous les deux avec un casque audio sur les oreilles. le garçon travaille sur un ordinateur portable et le fille sur une tablette tactile. Ils sont tous les deux adossé à un nuage avec un symbole de chargement.

Travailler en musique, c’est convivial !

Travailler en musique est effectivement une bonne idée dans certaines circonstances mais pas tout le temps. En réalité, tout dépend du type d’activité que vous devez réaliser.

En effet, il existe plusieurs types de travails qui demandent chacun une attention différente :

  • Les travails répétitifs
  • Les tâches faisant appel à votre imagination et votre créativité
  • Les travaux vous demandant d’apprendre de nouvelles choses
  • Et ceux vous demandant d’appliquer de nouvelles choses.

Pour faire simple, la musique s’avère en général très stimulante pour accomplir des tâches répétitives. Même si votre esprit est occupé à écouter les paroles, cela ne sera pas problématique.

Dans certains cas, la musique peut même accroître votre productivité, notamment lorsque devez accomplir des tâches qui font appel à votre imagination et votre créativité. Nous verrons plus loin dans cet article, les différents bienfaits de la musique sur votre organise. Nous découvrirons comment la musique peut-elle augmenter votre efficacité au travail.


Mais attention ! Lorsque vous devez prendre connaissance ou manipuler des textes, la musique peut s’avérer être un gros frein pour votre productivité.


Donc si on résume tout ça ! On peut écouter de la musique seulement lorsque l’on doit accomplir un travail répétitif ou faisant fonctionner notre imagination.

Mais est-ce bon pour tout le monde ?

2 – Est-ce une pratique appropriée à tout le monde de marier musique et travail ?

En effet, certaines personnes sont plus disposées que d’autres à travailler en musique. Cet aspect vient du fait que nous n’avons pas tous le même rapport avec la musique. Certaines personnes seront plus réceptives à la mélodie, alors que d’autres sont en général plus réceptive aux paroles. Et malheureusement, les paroles et la manipulation d’un texte ne font pas bon ménage. Dans certains cas, c’est la créativité qui sera décuplée, mais dans d’autres c’est votre rigueur qui en souffrira.

Les personnes étant plus réceptives à la mélodie sont :

  • Soit des musiciens en herbe
  • Soit des émotionnelles.

a. Les musiciens

Les musiciens font très souvent travailler une partie du cerveau très importante dans l’apprentissage qui s’appelle l’hippocampe. Nous verrons les autres bienfaits dans la suite de cet article.

Une femme assise sur une chaise joue de la guitare sèche. Il y a une mention où il est écrit : "La musique développe ta mémoire".

b. Les émotionnels

Les émotionnels, eux, réagissent plus sur le côté sensations, excitations et émotions que peut provoquer la chanson qu’ils écoutent. Ce sont des personnes qui sont souvent très facilement influencées par le côté psychologique de l’histoire que peut raconter la chanson.

Une partie des émotionnels est en effet capable de travailler sans aucun problème avec de la musique et ceci sans affecter le résultat de leur travail.

Du moins, pas de façon négative !

Ce qui n’est malheureusement pas le cas chez les musiciens. Lorsqu’ils écoutent une musique, beaucoup trop de parties de leur cerveau s’activent en même temps. Ce qui affecte considérablement les capacités cognitives de l’individu.

c. Je me sens ni émotionnel ni musiciens !

Mais tout ceci n’est pas à 100 % vrai pour tout le monde, car certaines personnes peuvent appartenir à plusieurs catégories à la fois. Quelques-uns peuvent, exemple être à 60 % musiciens et 40 % émotionnelle.


Cela signifie donc qu’ils peuvent en parti travailler en musique dans certaines conditions ! Et oui ! Il y a des conditions !


Il y a dans ce cas d’autres catégories de personnes qui rentrent en jeu :

  • Les personnes qui sont habituées à travailler avec de la musique
  • Les personnes qui ont besoin de calme pour étudier.

Il est évident que tout le monde n’est pas capable de d’étudier au sein d’une atmosphère bruyante. Il s’agit bien d’une capacité d’adaptation et non d’une faculté innée.

Mais alors je peux travailler avec musique, un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout.

OK. Ça j’ai compris !

Mais je n’ai toujours pas compris si c’est bénéfique pour moi !

3 – Les bienfaits de la musique sur notre organisme.

a. La musique entretien notre mémoire !

La musique, c’est bel est bien une suite de notes suffisamment bien agencées entre elles pour parvenir à changer les idées et les émotions. Et les émotions, on en ressent un bon paquet avec la musique !

Si bien qu’un grand nombre de scientifiques se sont penchés sur la question.

Ou du moins, ils se sont intéressés à plusieurs mystères que la musique peut engendrer sur nous. Sur notre mémoire, nos émotions et même notre perception de la mélodie.

En ce sens, plusieurs neurochirurgiens et neuropsychologues ont étudié la question de « Comment le cerveau entend-il la musique ? ». C’est ce qu’explique Florian Gouthière dans son article où il décrit avec détails l’ensemble des parties du cerveau qui s’activent en fonction de la situation et du type de musique que l’on écoute.

Le lien vers cet article se trouve ici.


Et ce n’est pas tout ! Non seulement la musique fait travailler un très grand nombre de parties de notre cerveau aussi efficacement qu’un entraînement militaire.


Mais elle parvient également à solliciter considérablement notre mémoire. Surtout lorsque l’on écoute une musique qui ne nous est pas inconnue ! Et cette fois-ci, cette sollicitation de la mémoire est très bonne pour notre santé et surtout bénéfique pour notre motivation !

Un cerveau avec des yeux lève son pouce. Quatre instruments de musique entoure le personnage. Il y a une mention où il est écrit : "La musique c'est la santé"

Ce qui n’est pas le cas des sentiments que l’on perçoit lorsque nous devons faire nos devoirs ! Notre cerveau se souvient beaucoup plus facilement des souvenirs négatifs que des souvenirs positifs. Pour savoir pour quelle raison « votre mémoire vous empêche d’évoluer », rendez-vous sur cet article dont le lien se trouve ci-dessous :

Cet article évoque en détail les différents processus qui vous amènent à prendre des décisions qui vous empêche de vous mettre au travail et vous pousse à procrastiner de jour en jour.


b. La musique possède des bienfaits antidépressifs !

Ce plus en plus d’études scientifiques ont montré aujourd’hui les impacts de la musique sur la santé. Les personnes qui écoutent très souvent de la musique sont beaucoup moins sujettes à des comportements immunodépressifs. Plusieurs études dans différents laboratoires de recherches ont démontré avec brio que la musicothérapie améliorait de manière significative :

  • l’aisance relationnelle
  • et l’autonomie chez l’ensemble des individus testés.

Aujourd’hui, malheureusement, seulement une minorité de médecins dans le monde suggèrent une pratique musicale à leurs patients souffrant d’anxiétés chroniques.

Une équipe de la Queen’s University de Belfast en Irlande du Nord a accepté de répondre aux questions d’une journaliste du Figaro sur la question de la musicothérapie contre la dépression des jeunes. Cet article met en évidence le mal aise peu reconnu des adolescents de 8 à 16 ans et nous présente des chiffres laissant penser que cette pratique devrait être davantage médiatisée à travers le monde :

Le lien vers cet article se trouve ici.

4 – La musique VS nos performances

Nous savons maintenant que la musique a des effets positifs sur la mémoire, améliore notre humeur et augmente même nos capacités cognitives sur le long terme. Nous savons également que la musique a des effets bénéfiques grandissant lorsque nous en écoutons au quotidien.

Mais le paramètre important qu’il nous manque, c’est à quel moment peut-on écouter de la musique ? Peut-on réellement en écouter pendant que nous faisons nos devoirs ?

Et bien, contre toute attente, une récente étude est parvenue à démontrer que même si la musique est dans la majorité des cas entrainante, qu’elle stimule notre circuit de la récompense et qu’elle aide notre organisme à sécréter de la dopamine, elle peut dans certains cas représenter un réel frein pour notre concentration.


Et pire encore, cette étude est en totale contradiction avec les précédentes !


Elle révèle la musique de fond affecte sensiblement notre créativité. Un article écrit sur Maxisciences nous résume très brièvement les études d’une équipe de psychologues qui ont soumis des tests de créativité à plusieurs groupes d’individus.

Cette étude montre une détérioration significative de la créativité chez les personnes ayant été exposées à une musique de fond :

Le lien vers cet article se trouve ici.

Nous pouvons donc conclure que la musique est propice à notre bon développement au quotidien lorsque nous devons faire du ménage ou ranger notre chambre. Mais attention ! Elle nous empêche de nous concentrer lorsque nous devons réaliser une tâche créative, comme une rédaction par exemple. Elle bloque notre mémoire de travail lorsque nous devons faire appel à nos capacités intellectuelles.

À chaque fois que nous devons nous mettre en mode « apprentissage » et que nous faisons appel à nos facultés de raisonnement et à notre mémoire nous devons malheureusement fuir la musique.

Mais qu’en est-il des mathématiques ?

5 – Le musique VS les mathématiques ?

D’une part, si l’on se réfère au début de notre article on pourrait penser que la musique peut nous aider à résoudre un exercice de maths. D’ailleurs certaines personnes n’aiment pas écouter des chansons pendant leurs devoirs, car les paroles les stimulent beaucoup trop et perturbent leur concentration et les désorganisent.

La minorité de médecins ayant inclus la musicothérapie dans leurs programmes recommandent d’écouter le plus souvent de la musique instrumentale ou musique classique.

Je sais que vous êtes en train de rire devant votre écran en lisant cela car, moi-même, je n’écoute jamais de musique classique. Mais ce sont malheureusement les études qui parlent ! Suzana Kubik nous montre dans son article que des études scientifiques ont été menées pour faire un lien entre l’augmentation de la productivité et la musique au travail.

Pour aller plus loin, le lien de cet article se trouve ici.

Vous savez quoi ? Même les musiques étrangères peuvent faire l’affaire ! Du moment que vous ne comprenez pas les paroles.

D’autre part, si l’on écoute les dernières études réalisées grâce à l’avancée de l’imagerie médicale ; tout ceci nous laisse penser que la musique ne fait pas bon ménage avec les mathématiques.

Un livre de mathématiques écoute de la musique avec un casque audio.

En effet, lorsque l’on résout un exercice de mathématiques, les mêmes parties du cerveau s’actives. Ce qui signifie que si ces parties du cerveau sont déjà sollicitées par l’écoute de la mélodie, alors elles vont avoir de grandes difficultés à fonctionner pleinement pour résoudre notre problème de maths sans encombre.

Les mathématiques demandent une logique implacable !

Ceux qui sont forts au jeu « Où est Charlie » et au jeu de « rechercher les 7 erreurs » sont également fort en mathématiques, car ces deux petits jeux nous permettent d’aiguiser notre attention aux détails des calculs. En mathématiques, la moindre perte de concentration peut s’avérer fatale pour la suite du calcul, voir même pour l’exercice en entier.

Alors pour être sûr d’avoir une bonne note, éviter le plus possible d’écouter de la musique pendant que vous étudiez !

Cela vous évitera de grosses erreurs d’inattention.

6 – De plus en plus d’applications thérapeutiques se mettent en place ?

Nous en avons déjà quelque peu parlé plus haut. Les applications mettant en avant les bienfaits de la musicothérapie révèlent des intérêts croissants entre les différentes sciences et différents domaines d’activités.


La musique rassemble des intérêts communs !


Rare sont les hôpitaux qui pratiquent cette médecine douce, mais lorsqu’ils le font, ils sont persuadés que cela fonctionne. Le site passeportsante.net nous apprends que :

« Une étude portant sur 30 sujets a révélé que près de 5% d’entre eux ne seraient pas sensibles à la musique et ne ressentiraient aucun plaisir à en écouter, on parle alors d’anhédonie musicale. »

Cet article nous liste également l’ensemble des bienfaits de la musicothérapie sur notre organisme et nous permet aussi de faire un lien étroit entre cette médecine douce et les différentes spécialités de la médecine pratiquant cette thérapie très peu connue du grand public.

Le lien de cet article se trouve ici.

L’auteur explique également qu’en parcourant l’histoire, nous apprenons que les effets thérapeutiques de la musique sont reconnus depuis très longtemps, même à l’époque de l’antiquité.

Alors écoutez de la musique aussi souvent que vous le désirez ! Sauf pendant vos devoirs !

Et surtout évitez la procrastination en lisant l’article ci-dessous :


Si vous avez encore de nombreuses peurs de rater votre Brevet, vous pouvez toujours accéder aux différents « Packs de révision » qui vont vous permettre de vous perfectionner à l’épreuve de Mathématiques du Brevet :

Vous pouvez vous spécialiser encore plus dans chacun des domaines qui sont :

L’Algèbre

L’Arithmétique

La Maitrise des tableurs Excel

Les différentes vidéos contenues en ligne vous permettent de réviser quand vous le souhaitez à vie et partout dans le monde du moment que vous disposez d’une connexion internet.

D’autres lecteurs regardent ces articles :