Les mythes que nous allons aborder dans cet article vont parfois aller à l’encontre de ce que vous avez l’habitude d’entendre dans la vie de tous les jours. Cet article va briser 3 Grands mythes qui vous faisait certainement perdre du temps à vous ou à votre enfant.

1 – Maîtriser les cours de maths

Cela paraît pourtant tellement évident quand on y pense. Notre professeur nous le répète assez souvent. Apprenez votre cours !

Mains d'étudiante avec stylo à bille sur un cahier ouvert en train d'apprendre sa leçon par coeur.

Et bien tout ceci est une grande légende ! Vous n’avez pas besoin d’avoir appris votre cours de mathématiques comme une poésie pour être capable de résoudre des exercices. Maîtriser son cours, aujourd’hui, ça ne veut plus dire apprendre par cœur.

À cause de ces pratiques que les enseignants vous obligent à vous faire subir, la majorité des élèves pensent que réviser leurs cours de maths pendant toute la soirée jusqu’à épuisement sera une bonne idée.

Et à partir de ce moment, il peut potentiellement se passer deux choses :

  1. Soit l’élève est soutenu par ses parents et parvient à tenir en s’épuisant à petit feu.
  2. Soit l’élève n’a personne pour le guider et il abandonne à la première difficulté.

1.1 – L’élève est accompagné par ses proches.

C’est en général un élève qui effectue ses devoirs de manière régulière car maman est là pour vérifier ; voire même pour l’aider si elle en est capable.

Ce profil d’élève engendre en règle générale de bons futurs étudiants.

Mais les étudiants ainsi créés ne seront pas forcément des matheux. Car l’épuisement généré par ce stress quotidien de devoir apprendre sans s’y intéresser éloigne l’élève du réellement intérêt pour la discipline.

Une grande partie de ces élèves finit par faire des études littéraires plutôt que scientifiques.

1.2 – L’élève ne bénéficie d’aucun suivi à la maison

Faire partie de cette catégorie d’élèves ne signifie pas un échec scolaire dans cent pourcent des cas. Mais il est évident que sans aucun soutien de ses proches, ce profil d’élève n’acquerra que très peu de régularité scolaire.

Nous pouvons dans ce cas rencontrer plusieurs catégories d’individus :

  • Élève motivé, mais dont les parents effectuent un suivit régulier des devoirs mais qui ne parviennent pas à aider leur enfant lorsqu’il est en difficulté.
  • Élève motivé, mais dont les parents n’ont pas de temps à consacrer à leurs enfants pour le suivi des devoirs. Ces élèves ne bénéficient pas non plus d’aides de leurs parents lorsqu’ils sont en difficulté, car papa est trop occupé et maman n’a déjà plus le niveau pour aider son enfant.
  • Élève pas motivé dont les parents peuvent aider de manières très ponctuelles en cas de difficulté.

1.2.1 – Élève motivé – sans aide et avec suivi

Un élève motivé qui bénéficie d’un suivi quotidien de ses parents obtiendra toujours des notes acceptables pour passer à la classe supérieure.

Mais si l’élève ne comprend pas ce qu’il fait, il finira toujours par se décourager ou bien se détourner de la matière pour se diriger vers des filières moins scientifiques.

Jeune fille faisant ses devoirs avec sa maman.

Malheureusement, il n’existe pas beaucoup de filières non-scientifiques qui mènent vers un taux de chômage faible. Et même celles qui mènent vers des carrières élitistes ont un taux de réussite très faible.

Je vous conseille fortement de faire aimer les maths à votre enfant, car c’est dans cette voie que les places sont plus faciles à prendre (Fac de médecine, Fac des sciences, Universités d’électronique et électrotechnique, Fac de biologie ou Chimie, écoles d’ingénieurs, etc…).

1.2.2 – Élève motivé – sans aide et non suivi

Un suivi régulier !

Un élève motivé ne le reste jamais longtemps s’il n’est pas un minimum suivi par un proche dans la réalisation de ses devoirs à la maison.

Si vous ne disposez pas de suffisamment de temps pour aider vos enfants car vous faites de grosses journées de travail, pensez à du soutien scolaire.

Il arrive souvent que l’école en propose déjà. Mais le problème de ce type de soutien, c’est que l’élève se retrouve dans une salle de classe remplie d’autres élèves tous en difficultés. Le professeur ne pourra en aucun cas réaliser un suivi personnel de chaque élève.

Et pire encore ! Dans certains cas, votre enfant sera presque livré à lui-même pour faire ses devoirs.  

Un professeur particulier !

Pensez plutôt à un professeur particulier. Vous pouvez en trouver sur des sites très connus, mais très chères. Et vous pouvez tout simplement en trouver un pas très cher sur leboncoin.fr. Vous allez dans la catégorie « Service », puis « Cours Particuliers ».

C’est sur ce site que j’ai débuté ma réputation. Les parents me rappeler tous les ans pour aider leur fils à nouveau l’année suivante.

Sauf que je ne pouvais pas aider tout le monde en même temps. Voilà pourquoi j’ai créé ce site et décidé d’inventer la méthode Examen Malin.

Un autre avantage d’un élève motivé est qu’on peut le faire apprendre en s’amusant. Il est motivé, donc il apprend plus facilement que les autres. Vous pouvez donc l’inscrire à des cours vidéo en ligne qui vous feront économiser un bon paquet d’argent !

Un pack de 4 chapitres ne vous coûtera jamais plus d’une heure de cours avec un professeur particulier. Voici le lien vers des cours vidéos qui vous ferons économiser votre temps et votre argent.

1.2.3 – Élève non motivé – avec aide et non suivi

Dommage que l’élève ne soit pas motivé, car il ne réalise pas qu’il a une chance énorme d’avoir des proches qui sont en mesure de l’aider lorsqu’il est en difficulté.

Tout dépendra des règles que vous lui inculquerez :

  • Si vous lui inculquer une certaine rigueur qui permettra par la suite d’être petit à petit autonome, il pourra très probablement devenir un bon étudiant. Mais pas un matheux ! Rappelons qu’il n’est pas motivé ! Donc il n’aime pas tellement les maths.
  • Si vous lui laisser trop de liberté, il va même réussir à vous faire croire qu’il n’a pas de devoirs pour sortir avec ses copains et c’est fini ! Vous ne le contrôlez plus !

Si vous avez la chance de ne pas être perdu lorsque vous lisez un exercice de votre enfant, alors profitez-en ! Aidez-le plus souvent que vous le pouvez ! C’est important !

Cela créer des moments de complicités avec votre enfant et cela l’aidera à aimer la matière puisque vous vous y intéressez aussi. Et si vous ne pouvez pas le faire (faute de temps), faites appel à des professionnels.

N’hésitez surtout pas à changer de professeur particulier si celui-ci ne convient pas à votre fils ou à votre fille.

2 – Faire du travail supplémentaire

À votre avis, est-ce que l’on perd notre temps lorsque l’on effectue du travail supplémentaire ?

Et bien, tout dépend de quel type de travail il s’agit :

  1. Nous avons vu précédemment qu’apprendre sa leçon nous faisait perdre un temps considérable dans nos révisions. C’est un travail supplémentaire que l’on doit éviter coûte que coûte !
  2. Si vous souhaitez en savoir plus sur la leçon et que vous vous documentez. Ceci constitue également du travail supplémentaire.
  3. Si vous effectuez des exercices trouvés sur Internet pour vous exercer davantage, c’est effectivement aussi du travail supplémentaire.
  4. Si vous résolvez également des annales d’examens des anciennes années, vous effectuez aussi du travail supplémentaire.

Mais alors Ghislain !! Est-ce bon de réaliser du travail supplémentaire à la maison ?

Pour mieux comprendre, je pense qu’il faut faire la différence entre « travail parasite » et « travail complémentaire ».

Attention ! Ce n’est pas une vraie définition ! Ce n’est que mon avis !

2.1 – Perdre son temps avec sa leçon !

Le point 1 cité précédemment constitue une tâche parasite, car elle fera perdre beaucoup d’énergie à votre enfant pour très peu de résultats.

Nous ne passerons pas plus de temps sur ce point car il a déjà été évoqué précédemment dans l’article. Si vous souhaitez en connaître d’avantage sur les différentes techniques qui vous feront réussir en mathématiques, je vous conseille la lecture de cet article.

2.2 – Se documenter sur Internet.

Selon moi, se documenter sur Internet pour aller plus loin dans la leçon une tâche parasite car elle rejoint le point précédent qui dit que vous perdez votre temps avec la leçon !

Je suis d’accord que se documenter sur une leçon peut aider l’élève à comprendre beaucoup de choses.

Mais Internet est une immense Jungle d’information.

Adolescent sur son ordinateur avec des dizaines de fenêtres ouvertes.

Evitez de vous éparpiller sur le net pour réviser !

Il est certain que votre enfant va de toute façon finir par consulter des leçons qui dépassent totalement son niveau actuel. Ceci va le perturber dans ses connaissances actuelles et va lui faire perdre son temps plutôt que de réviser ce que le prof attend réellement de lui.

Évitez de vous écarter trop du sujet si vous ressentez le besoin inconditionnel d’en savoir plus sur votre leçon pour mieux la comprendre.

2.3 – Faire des exercices trouvés sur Internet.

Vous allez me dire : « Mais Ghislain ! Ça revient au même que de se documenter et se perdre dans la montagne d’information qui existe sur la toile du net.

Je suis d’accord avec vous ! Oui et non !

Il existe plusieurs cas différents les uns des autres :

  • Si vous souhaitez aller plus loin et que vous refaites des exercices qui deviennent complètement hors sujet (ou pire encore), si vous tentez d’effectuer des exercices qui ne sont clairement pas de votre niveau… Et bien Oui ! C’est la même chose que précédemment ! Vous perdez votre temps !
  • Si vous souhaitez refaire simplement des exercices de votre niveau, mais dont la correction n’existe pas sur le net. Passez votre chemin ! Vous perdez aussi votre temps !
  • Si vous refaites des exercices corrigés de votre niveau et portant sur la même leçon que vous révisez actuellement, c’est du travail complémentaire !

Et je peux vous dire que refaire des exercices corrigés supplémentaires est une très bonne méthode de travail. Cela accru votre expertise dans le domaine en question.

Vous allez devenir l’expert de votre classe !

2.4 – Résoudre des annales.

L’avantage de cette méthode, c’est vous êtes sûr de tomber sur des exercices de votre niveau.

Cette méthode constitue également un très bon complément de travail pour vos révisions.

Le seul inconvénient de cette méthode est qu’elle permet très difficilement de cibler qu’elle leçon nous voulons réviser. En effet, il est très rare qu’un sujet d’examen ne traite que d’une seule leçon du début à la fin. Chaque exercice traite d’un cours différent. Il existe même des exercices qui portent sur plusieurs leçons.

Il est donc très délicat de s’y retrouver ! Je vous conseille d’utiliser cette technique unique quand vous approchez de la date de l’examen, c’est-à-dire environ trois mois avant l’examen.

Quand votre enfant aura déjà acquis suffisamment de leçons qui lui permettrons de faire un sujet d’examen dans son intégralité.

3 – Recopier entièrement le Devoir Maison noté sur un ami

Un ami sympa vous donne son devoir !

Pour être un bon élève, rien de tel que de tout recopier sur ses amis. C’est la meilleure manière pour réussir… FAUX !!!

Pour être plus précis, recopier son Devoir maison sur son ami n’est pas une mauvaise chose. Ce qui est fatal pour vous, c’est que vous le faites à la dernière minute, dans la cours de récréation, juste avant la cours de maths. Vous travaillez donc dans la précipitation et vous ne prenez pas le temps de comprendre ce qu’a fait votre camarade et pourquoi il a résolu de cette façon.

Une bonne compréhension est essentielle !

Une meilleure manière serait de résoudre le devoir maison avec votre ami. Et bien sûr, faites attention à ce qu’il n’y est pas que lui qui travaille ! Même si vous avez plus de lacunes que lui en maths, tentez toujours de remettre en question ce qu’il a fait. Cela vous sera très utile à l’avenir.

La meilleure méthode reste tout de même de faire le Devoir maison chacun de son côté et de comparer vos résultats pendant la récréation avant d’aller en maths.

Mais attention ! Cette méthode doit être uniquement utile pour corriger une ou deux petites erreurs d’inattention dans votre copie ou celle de votre ami. Car sinon elle est également inutile.

Attention à bien travailler personnellement votre devoir avant de copier les réponses d’un autre.

Consultez les autres articles en fonction de leur catégorie :

Note : 4.5 sur 5.